Rigueur et passion, essai sur la révision linguistique, Elena Zuccolo

elena_zucollo_01

DONNÉES AU CATALOGUE

Rigueur et passion
Essai sur la révision linguistique
Elena Zuccolo, Auteure et réviseuse
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2013, 79 pages.

PRÉSENTATION

Cet essai brosse un portrait de ce qu’est et devrait être la révision linguistique, en mettant en relief la rigueur et la passion qu’elle exige. Toutes les dimensions de cette activité cognitive et complexe sont abordées en détail et illustrées par des exemples. Plus qu’une profession, la révision linguistique est une passion pour les mots, l’écriture, la langue française.

La contribution originale de cet essai réside dans sa rédaction qui intègre l’orthographe moderne. Les termes rectifiés sont en caractères gras afin que le lecteur puisse les repérer aisément. Les langagiers, qui peuvent être amenés à travailler avec la nouvelle orthographe, pourraient avoir de l’intérêt ou de la curiosité pour cette démarche.

Finalement, cet essai est un bon point de départ pour ceux et celles qui veulent s’orienter vers cette profession. Il donne le gout d’aller plus loin.

EXTRAIT

Avant-propos

«Il faut écrire pour soi, c’est ainsi que l’on peut arriver aux autres.»

Eugène Ionesco

La révision linguistique, cette activité professionnelle cognitive et complexe, est encore largement et invraisemblablement méconnue. Puisqu’il existe bien peu d’ouvrages en la matière, je souhaite donc exposer les tenants et aboutissants de la profession de réviseur.

En toute simplicité, j’y exprime les connaissances et observations issues de mon expérience dans le domaine de la révision linguistique en mettant en relief la passion et la rigueur qu’une telle activité professionnelle exige.

Bonne lecture!

Introduction

«Pour bien écrire, il faut une facilité naturelle et une difficulté acquise.»

Joseph Joubert

C’est un fait particulier que la révision, plus communément connue sous l’appellation intégrale de «révision linguistique», soulève des questionnements quant à ce qu’elle représente, puisque cette activité cognitive ne date pas d’un passé récent.

En effet, il semble que le métier de «correcteur» coïncide avec l’avènement de production à la chaine d’écrits publics, il y a de cela quelque 3 000 ans. Donc, bien avant l’émergence de l’imprimerie. À l’époque, les correcteurs existaient déjà pour relire les écrits et, au besoin, les corriger. Au fil des siècles, les langues, les techniques, les moyens de communication ont changé, évolué, et la correction est indissociable de l’évolution de l’histoire de l’écriture. L’une ne va pas sans l’autre. Pourtant, cette activité n’est toujours pas, à l’heure actuelle, reconnue comme une profession traditionnelle. Elle est plutôt perçue comme une profession dite «libérale». Sans doute du fait qu’il n’existe aucun programme d’études en révision linguistique, aucun qui mène directement vers un diplôme. En fait, à ce jour, il y a seulement des cours de perfectionnement en français écrit, ou encore des formations telles que la communication, les pratiques rédactionnelles, la littérature, la traduction, la linguistique, qui permettent d’acquérir les connaissances théorique et pratique nécessaires pour exercer cette activité professionnelle. Nous ne pouvons qu’effectuer des hypothèses en ce sens, sans vraiment comprendre pourquoi on ne reconnait pas la profession de réviseur, et surtout, pourquoi il y a très peu d’ouvrages en la matière.

De là émerge l’idée de cet écrit. Nous souhaitons présenter la révision linguistique afin de démontrer en quoi elle consiste. Nous verrons quelles sont les tâches qui incombent à celui qui exerce la profession de réviseur. De quelle manière le réviseur effectue-t-il son travail? Comment aborde-t-il un écrit en vue de l’améliorer? Que détecte-t-il? C’est ce que nous tenterons de communiquer à l’aide d’exemples concrets. Nous constaterons que le doute, le questionnement et la recherche sont à la base de sa méthode de travail.

Puis, nous brosserons un portrait type du réviseur, ce lecteur assidu, critique, qui veille à l’application des règles orthographiques et grammaticales tout en fournissant une présentation typographique de qualité. Nous verrons que ce personnage méconnu est doté de certains traits caractéristiques particuliers. Bien qu’il soit un professionnel de la langue, il est avant tout un individu conscient de la complexité de sa langue. Il est certes un perfectionniste, mais également un fin observateur, un avide chercheur. Il ne sait pas tout, mais il se questionne, il cherche, et il trouve toutes les justifications aux corrections apportées en utilisant les ouvrages de référence et les liens Internet pertinents en la matière pour mener à bien sa tâche. En annexe, vous trouverez une liste des principales bibles du réviseur linguistique. Bien que cette liste ne soit pas exhaustive, elle indique tout de même certaines des meilleures ressources disponibles.

Bien entendu, le réviseur demeure à l’affut de tout ce qui concerne la langue. D’autant plus son évolution. Et comme toute réalité, la langue française n’est nullement statique. Elle évolue. Au fil du temps, elle a subi, ici et là, des réformes orthographiques. Celle qui retient particulièrement notre attention, dans ce présent écrit, a été présentée en 1990. Il s’agit de l’orthographe recommandée, unanimement adoptée dans toute la francophonie. Bien qu’elle soit recommandée, la nouvelle orthographe n’a pas été imposée. Cela signifie donc que les deux graphies, soit la traditionnelle et la nouvelle, demeurent conformes au bon usage de la langue française. Il est inconcevable que les professionnels de la communication fassent fi de ces rectifications orthographiques, quoique modérées. Le réviseur, tout comme l’auteur, le rédacteur ou le traducteur, est interpelé à connaitre ces modifications, qui touchent quelques milliers de mots. Pour suivre cet élan, bien que certaines rectifications ne semblent nullement simplifier la langue, il en sera non seulement question dans cet écrit, mais ce dernier, vous l’aurez probablement déjà remarqué, intègrent l’orthographe moderne. Nous avons expressément mis ces mots rectifiés en caractères gras afin de faciliter leur repérage, car leur aspect visuel demeure inhabituel.

Finalement, à travers ces quelques pages, nous espérons avoir dressé un portrait intéressant, non seulement des rudiments de la révision linguistique, mais surtout de ceux et celles qui, mordus de la langue française, froncent les sourcils devant une inexactitude, si petite soit-elle.

Au sujet de l’auteure

Issue d’une famille d’origine européenne, Elena a pris le chemin de l’école francophone à l’époque des lois linguistiques au Québec et, rappelons-le, à contre-courant de la majorité des enfants d’immigrants italiens. Ainsi s’amorce son apprentissage de la langue de Molière. Dès son jeune âge, elle développe un intérêt marqué pour la lecture et l’écriture.

Cet attrait s’accompagne, plus tard, d’une vive curiosité pour les questions d’actualité internationale. Elena choisit donc de s’inscrire à la faculté des Sciences politiques et obtient son baccalauréat, orientation Relations internationales, dans les années quatre-vingt-dix. Ce champ d’études avait ceci de particulier: les cours suivis exigeaient tous des travaux de recherche écrits, ce qui, par conséquent, lui ont permis de déployer certains attributs bien précis, soit la rigueur intellectuelle, l’esprit d’analyse et de synthèse, le sens critique, et surtout la facilité de jongler avec les mots, les phrases et les idées.

À la fin de ses études, elle décide de se consacrer à la création littéraire en alliant ses deux passions: l’écriture et les enjeux inter¬nationaux. Elle explore le milieu de l’édition. Elle devient coauteure d’un essai, l’une de ses plus belles expériences professionnelles, mais aussi l’une des plus difficiles. Par la suite, les adversités ont eu raison d’elle. Elle pose alors sa plume et en tire des leçons. Il était temps d’élargir son bagage de connaissances.

Dans ce parcours, elle entrevoit l’existence de la profession de réviseure. Un défi qui allait rapidement être comblé au sein d’une institution d’enseignement universitaire. Elle explore cette activité professionnelle avec beaucoup d’intérêt, puis décide de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Gramm’art, une entreprise individuelle vouée aux services linguistiques, voit le jour. Elena se consacre alors à la lecture et la correction de communications d’entreprise, de pubs, d’articles journalistiques et de travaux d’études supérieures, et accepte des mandats de traduction grâce à l’appui de collaborateurs qualifiés dans ce domaine. Ses premiers pas lui ont permis d’acquérir le sens de la gestion et de l’organisation dans le contexte du télétravail, et surtout de consolider son aptitude tant dans la révision unilingue que la révision comparative.

Au bout de quelques années, une offre inopinée allait lui donner l’occasion d’élargir ses horizons dans son domaine de prédilection, soit d’effectuer la révision linguistique de manuscrits. Le milieu de l’édition venait raviver sa passion pour les écrits littéraires de langue française. Depuis, Elena s’adonne au contrôle de qualité linguistique d’écrits pour l’édition, tant littéraire que pratique.

Cette Italo-Québécoise dans l’âme, lectrice assidue et critique, a remis la main à la plume afin d’exposer ses réflexions sur cette activité professionnelle cognitive. Son essai, offert en édition numérique, brosse un portrait de ce que représente la révision linguistique.

Citadine pendant une bonne partie de sa vie, Elena vit main¬tenant au cœur des Laurentides. Elle adore le Québec, où il fait bon y vivre. Mais elle affectionne tout autant l’Italie, où elle envisage de posséder un pied à terre. Maman de deux trésors qui illuminent sa vie, des projets plein la tête, Elena poursuit avec enthousiasme son élan dans le domaine de l’écriture.

Sa passion de toujours…

Communiquer avec l’auteure

Elena Zucollo se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de courrier électronique

elena@grammart.com

Site internet

www.grammart.com

Adresse alternative

contact@manuscritdepot.com

Télécharger votre exemplaire numérique gratuit

Pour télécharger votre exemplaire numérique gratuit, cliquez sur l’un des deux logos ci dessous.

logo-pdf

PDF

logo-zip

ZIP

► NOTE TRÈS IMPORTANTE : Il est strictement interdit d’offrir ce livre en téléchargement sur un autre site. Prière d’utiliser un lien vers cette page web.

Publicités

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , ,
Publié dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bienvenue

La Fondation littéraire Fleur de Lys est heureuse de vous accueillir dans sa Bibliothèque publique de livres numériques gratuits. Ce site est rattaché à celui de la Fondation littéraire Fleur de Lys.

MÉMOIRE GRATUIT

La Fondation littéraire Fleur de Lys dépose un mémoire au sujet de la Stratégie culturelle numérique

MÉMOIRE GRATUIT

La Fondation littéraire Fleur de Lys dépose un mémoire sous le titre «Comment soutenir les librairies indépendantes québécoises ?»

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :