Le trésor du Rif, roman historique, Pierre Bonin, Fondation littéraire Fleur de Lys

c_pierre_bonin_1_a

DONNÉES AU CATALOGUE

Le trésor du Rif
Pierre Bonin
Roman historique, deuxième édition,
Préface d’Yvan Cliche,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, 2009, 368 pages, illustrées.
ISBN 2-89612-177-3 / 978-2-89612-177-9

PRÉSENTATION

Le lieutenant Charles Perrier, commandant une compagnie de la Légion étrangère au Maroc, était loin de se douter que sa mission de pacification dans la vallée de l’oued Ziz, à l’automne 1927, prendrait une tournure différente de celle qu’il avait prévue. C’était sans compter sur la présence dans son expédition de l’archéologue Solange Briand, de sa rencontre fortuite avec le capitaine Pierre Dessanges du bureau des Affaires indigènes, et de sa confrontation avec Bel Kacem, le boiteux sanguinaire.

Ce dernier, surnommé la Cigogne par la population de la province du Tafilalet qu’il terrorise depuis quelques années, veut conserver à tout prix son emprise sur son territoire et poursuivre le pillage des oasis. Il n’hésitera pas à déployer les grands moyens pour parvenir à ses fins et empêcher les Français de s’installer à demeure dans la région.

Perrier et ses hommes, dont le sergent Tanguay, un Canadien français engagé volontaire, vont opposer une lutte sans merci au roi des pirates du désert. Le trésor du Rif, c’est un butin inestimable que convoite Bel Kacem pour accroître sa puissance et empêcher le Sultan de Rabat d’exercer son autorité légitime sur cette province.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le trésor du Rif

Premier roman québécois sur la Légion étrangère

Montréal, le 25 septembre 2006 — La Fondation littéraire Fleur de Lys vous invite à découvrir Le trésor du Rif, le premier roman québécois écrit sur la Légion étrangère, signé Pierre Bonin. L’intrigue se déroule au Maroc en 1927 et met en scène un détachement de la Légion étrangère dont l’un des personnages principaux est un Québécois de la Beauce. L’œuvre s’inspire d’événements réels survenus au Maroc à cette époque alors que des Québécois ont combattu dans les oasis du Sud sous l’uniforme de ce prestigieux corps d’armée.

Ce récit historique captivant divertit et informe tout à la fois. L’auteur raconte le court séjour mouvementé d’une compagnie de la Légion étrangère dans la vallée de l’oued Ziz, lors d’une première incursion dans une région soumise à la terreur engendrée par Bel Kacem N’Gadi, le roi des pirates du désert. Ce personnage historique joue un rôle clé dans le déroulement du récit.

Le roman est une véritable épopée admirablement bien documentée sur le plan historique qui nous fait découvrir les us et coutumes quotidiennes des Marocains de cette époque. Nous pénétrons aussi dans l’univers fascinant des Képis blancs qui ont marqué notre imaginaire collectif nourri par la littérature et le cinéma.

Pierre Bonin nous présente une galerie de personnages dont certains connaîtront un destin tragique dans cet affrontement sans merci avec le boiteux sanguinaire du Tafilalet. Écrit dans la veine traditionnelle des romans d’action et d’aventure, l’amour y est aussi présent et influe sur le cours des événements et le destin des protagonistes.

Dans le but d’assurer l’authenticité du récit même s’il est le fruit de son imagination, l’auteur a consulté des témoignages et documents de l’époque et a séjourné au Maroc l’année dernière pour s’imprégner de la culture berbère, de l’islam, du vécu quotidien de ses habitants et visiter les lieux qui servent de décor à l’intrigue du roman.

Le livre inclut aussi une section documentaire avec des photos d’époque et un article relatant les exploits des Québécois qui se sont illustrés dans la Légion étrangère. Cette vénérable institution militaire célèbre cette année son 175e anniversaire au service de la France tandis que le royaume du Maroc fête le 50e anniversaire de l’abrogation du traité de protectorat et de son accession à la souveraineté nationale après cinquante années de domination européenne.

Le livre est disponible sur le réseau Internet et les lecteurs intéressés peuvent se le procurer sous le format traditionnel en papier au coût de 24.95$, taxes et livraison incluse, en acquittant les frais par carte de crédit ou chèque, ou encore en télécharger la version numérique (fichier PDF) au coût de 7.00$ à partir de la page personnelle de l’auteur sur le site Internet de l’éditeur, la Fondation littéraire Fleur de Lys:

http://www.manuscritdepot.com/a.pierre-bonin.1.htm

– 30 –

[ Version imprimable – PDF ]

SOURCE :

Serge-André Guay, président éditeur
Fondation littéraire Fleur de Lys

COUVERTURE DE PRESSE

L’AER-ACTION – JUIN 2007 – Association des retraités de la Ville de Montréal

TABLE DES MATIÈRES

Remerciements

Préface

Avant-propos

Lexique

Chapitre 1 – Le Ksar fantôme

Chapitre 2 – L’ange du désert

Chapitre 3 – Escarmouches sur la piste

Chapitre 4 – L’ombre du boiteux sanguinaire

Chapitre 5 – Intermède

Chapitre 6 – L’heure de vérité

Chapitre 7 – Un banquet royal

Chapitre 8 – A la croisée des chemins

Chapitre 9 – La nuit des sortilèges

Chapitre 10 – Menaces sur la palmeraie

Chapitre 11 – La journée des dupes

Chapitre 12 – Le trésor du Rif

Chapitre 13 – Les adieux

Chapitre 14 – Allah Akbar !

Chapitre 15 – La souricière

Chapitre 16 – La nuit de la faucheuse

Chapitre 17 – Sur les trace de Bel Kacem

Épilogue

Annexes

Composition d’un régiment commandé par un colonel en 1927

Ces Québécois qui ont fait la légion étrangère

Joseph Damase Chartrand dit des Ecorres, un homme au destin exceptionnel

Du vert Québec aux pistes rocailleuses et sablonneuses du Maroc

La fin tragique d’un mauvais garçon

Un Beauceron héros méconnu de la Légion étrangère

Conclusion

Album photos

Bibliographie

Au sujet de l’auteur

Communiquer avec l’auteur

EXTRAIT

p_yvan_cliche_01PRÉFACE par Yvan Cliche

Je termine le roman de Pierre Bonin et ma première pensée va à l’auteur. Au terme de ce roman où se déploient l’aventure militaire, l’exotisme et le sentiment amoureux, j’admire en lui l’anthropologue, l’historien et le romancier.

L’anthropologue, d’abord : la description que fait M. Bonin du Maroc, un pays qui est comme ma deuxième maison, force l’estime. L’auteur n’aura pris que quelques semaines d’un séjour mémorable dans cette contrée si envoûtante pour saisir tout un pan de la société marocaine, de son histoire, de ses valeurs millénaires. Sa curiosité, sa rigueur dans la recherche du contexte ou se déroule le roman, son style précis, m’ont replongé dans les sentiments premiers à la source de ma passion pour ce pays considéré à juste titre comme un des plus magnifiques qui soit.

L’historien, ensuite : M. Bonin démontre une sensibilité remarquable. Sa description des conditions historiques et matérielles du Maroc et de la vie d’époque des légionnaires fera le bonheur de tous ceux qui s’intéressent à la culture arabe et à l’histoire militaire. L’auteur apporte un éclairage stimulant sur la participation des Québécois et Canadiens français au sein de cette organisation aussi singulière que méconnue au Québec.

Le romancier, enfin : de ce rapprochement entre une culture orientale mythique et une épopée militaire pleine de palpitations émerge une histoire au réalisme saisissant, qui divertit autant qu’elle informe.

Yvan Cliche

M. Cliche écrit sur le monde arabe et l’islam depuis plus de vingt ans. Il est aussi un membre actif de l’organisme http://www.tolerance.ca

AVANT-PROPOS

Le récit qui suit est une œuvre de fiction. Toutefois, il s’inspire d’événements survenus au Maroc après la guerre du Rif, que les historiens ont surnommée « La guerre oubliée ». De 1921 à 1926, s’est déroulée dans les montagnes du Rif une guerre de guérilla qui a opposé les troupes du Sultan de Rabat aux tribus qui s’étaient ralliées au prétendant au trône, Abd el Krim.

Dans sa lutte contre Abd el Krim, la France et l’Espagne ont combattu aux côtés du Sultan pour l’aider à vaincre la résistance des dissidents. Des unités de la Légion étrangère ont participé à diverses opérations militaires.

La province du Tafilalet, située à proximité de l’Algérie occupée par la France, était littéralement ravagée par des bandes de pirates et de hors-la-loi qui semaient la terreur dans les oasis depuis de nombreuses années.

Le Sultan Moulay Youssef n’arrivait pas à y exercer son autorité légitime. De concert avec les autorités françaises assumant un rôle de Protectorat par le traité de Fez depuis 1912, il avait été convenu, après la guerre du Rif, de pénétrer dans cette région pour la pacifier. En plus des troupes régulières du Sultan, constituées de goums et de partisans, la Légion étrangère a contribué à construire des routes, des forts, des lignes téléphoniques, tout en effectuant des opérations de police pour contrer le pillage des populations locales.

Tous ces efforts se sont poursuivis pendant cinq années jusqu’à la reddition des derniers pirates du désert. Parmi ceux-ci, Bel Kacem N’Gadi, qui a tellement saigné la région qu’elle s’est vidée de la presque totalité de ses habitants. Ce seigneur du désert joue un rôle majeur dans le déroulement du présent récit dont l’intrigue se déroule durant cette période mouvementée de l’histoire du Maroc.

L’un des personnages principaux de ce roman est un Québécois. À l’époque, dans la Légion étrangère, il était inscrit sous la nationalité canadienne. Ce livre se veut un clin d’œil en hommage à nos compatriotes qui ont fait la Légion. En effet, de 1923 à 1928, des Québécois ont combattu sous l’uniforme de ce prestigieux corps d’armée lors de la guerre du Rif, et par la suite dans les oasis du Sud. Parmi ces légionnaires, l’un de la région de Québec et l’autre de la Beauce ont laissé des témoignages écrits de leur séjour au Maroc. Ces récits captivants furent publiés respectivement en 1931 et 1932.

Par ailleurs, la Légion étrangère a dénombré 74 officiers, 158 sous-officiers et 1 264 légionnaires du rang qui ont trouvé la mort au Maroc, de 1920 à 1935. Pour la même période, des milliers de Marocains ont aussi perdu la vie tant pendant la guerre du Rif que lors des affrontements armés qui ont découlé de la Pacification.

L’auteur s’est rendu en pèlerinage à l’automne 2005 dans ce pays, en compagnie d’un ami très cher, sur les lieux où nos compatriotes ont battu la semelle dans les sables du désert et sur les pistes rocailleuses des djebels. C’est là qu’a pris forme cette histoire, sous le ciel d’une nuit constellée d’étoiles de l’Erg Chebbi.

Enfin, pour faciliter la compréhension du récit, le lecteur est invité à consulter le lexique lui permettant de se familiariser avec les mots arabes et berbères présents dans le texte.

Pierre Bonin

AU SUJET DE L’AUTEUR

p_pierre_bonin_01

Pierre Bonin est retraité de la fonction publique montréalaise après trente années de service. Au cours de ces années, il a occupé successivement des postes d’animateur en loisirs, d’agent d’aide socioéconomique, d’agent d’information, de rédacteur-relationniste et de chargé de communication pour différents services municipaux.

Dans l’exercice de ses fonctions, il a collaboré activement à la tenue de campagnes de promotion, sensibilisation et d’information auprès des citoyens et des médias, notamment dans les secteurs des sports et loisirs, de la culture, de l’aménagement des parcs et des travaux publics. Il a terminé sa carrière comme gestionnaire pour le Service des travaux publics de l’arrondissement Rosemont–Petite-Patrie.

Il a obtenu certains prix dont celui du meilleur directeur de campagne au sein de municipalités pour l’organisme Centraide en 1989, et le Mérite municipal décerné par le ministère des Affaires municipales en 1997, pour la mise en place du service téléphonique et de références aux citoyens et aux chroniqueurs à la circulation «Info-Travaux-Montréal».

Diplômé en animation culturelle, promotion 1976, de l’Université du Québec à Montréal, l’auteur a aussi suivi des cours en journalisme et relations publiques à l’Université de Montréal. Il a réalisé également des courts métrages en cinéma vidéo au cours des années 70-80.

Pour écrire ce roman dont l’intrigue se déroule au Maroc au début du XXe siècle, l’auteur a procédé à des recherches exhaustives sur le sujet en consultant des documents et témoignages de cette époque et en allant visiter les lieux qui servent de décor à l’intrigue du récit.

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

Pierre Bonin se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

ADRESSE DE COURRIER ÉLECTRONIQUE : pierre-bonin@videotron.ca

TÉLÉCHARGER VOTRE EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE GRATUIT

Pour télécharger votre exemplaire numérique gratuit, cliquez sur l’un des deux logos ci dessous.

logo-pdf  logo-zip

► NOTE TRÈS IMPORTANTE : Il est strictement interdit d’offrir ce livre en téléchargement sur un autre site. Prière d’utiliser un lien vers cette page web.

EXEMPLAIRE PAPIER DISPONIBLE

Ce livre est également disponible en format papier.

Résidents du Canada
24.95$ CAD
Tout inclus

Résidents ailleurs dans le monde
Écrivez à l’adresse suivante car des frais de postes s’appliquent.
r-fournier@videotron.ca

COMMANDE EN LIGNE

Paiement en ligne avec PayPal

COMMANDE POSTALE

Indiquez sur un papier :

Le titre du livre et le nom de l’auteur
Votre nom (prénom et nom de famille)
Votre adresse postale complète
Votre adresse électronique
Votre numéro de téléphone

Complétez votre chèque payable à l’ordre de :

Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

Précisez le montant sur le chèque

Canada

24.95$ canadiens
Tout inclus

Ailleurs dans le monde

Écrivez à l’adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s’appliquent : r-fournier@videotron.ca

Adressez-le tout à :

Fondation littéraire Fleur de Lys
20 rue Duplessis,
Lévis, Québec,
Canada.
G6V 2L1

4 comments on “Le trésor du Rif, roman historique, Pierre Bonin, Fondation littéraire Fleur de Lys
  1. […] s’est tournée ensuite vers Pierre Bonin, l’un de ces retraités devenus nouvel auteur et dont les romans historiques sont édités par la Fondation littéraire Fleur de […]

  2. […] Le trésor du Rif Pierre Bonin Roman historique, deuxième édition, Préface d’Yvan Cliche, Fondation littéraire Fleur de Lys, Lévis, 2009, 368 pages, illustrées. ISBN 2-89612-177-3 / 978-2-89612-177-9 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bienvenue

La Fondation littéraire Fleur de Lys est heureuse de vous accueillir dans sa Bibliothèque publique de livres numériques gratuits. Ce site est rattaché à celui de la Fondation littéraire Fleur de Lys.

MÉMOIRE GRATUIT

La Fondation littéraire Fleur de Lys dépose un mémoire au sujet de la Stratégie culturelle numérique

MÉMOIRE GRATUIT

La Fondation littéraire Fleur de Lys dépose un mémoire sous le titre «Comment soutenir les librairies indépendantes québécoises ?»

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :