Sans domicile fixe, poésie, Jean Paul Kyungu-Masangu

c_jean_paul_kyungu_masangu_

DONNÉES AU CATALOGUE

Sans domicile fixe
Jean Paul Kyungu-Masangu,
poésie, Montréal,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
2007, 61 pages.
ISBN 978-2-89612-228-8

 

PRÉSENTATION

L’humanité a connu des moments de bonheur et de détresse, mais jamais elle n’a été aussi prête de s’autodétruire. Ce monde est malheureusement miné par la violence verbale et physique de l’homme, indifférent aux cris de détresse et de désarroi de son univers, qui ne réalise toujours pas que lui seul peut sauver ce monde de ces formes de violence dont il est souvent l’auteur.

Ne sachant à qui se confier, les victimes directes de cette barbarie humaine − démunies, humiliées, dépossédées − n’ont d’autre choix que de s’exprimer dans le seul langage paisible et possible qui s’offre à elles, à savoir la poésie.

La lecture de ce recueil leur apportera un moment d’intenses émotions et de recueillement tel un miroir qui reflète la face cachée de ces barbaries.

EXTRAIT

Sans domicile fixe

Ne crache pas sur le trottoir
Le trottoir est mon lit
Un lit précieux pour moi
Qui vit comme une souris !

Ce bel et bien moi,
Un sans domicile fixe,
Totalement en émoi,
Qui s’approche vers toi !

Dans ce monde de supplice,
J’ai la peur de partir
De ses souffrances sans fin
Pour pouvoir en finir

De cette vie sans parfum
Partir vers l’autre demeure
L’autre incertaine demeure
Qui risque de faire de moi !

Un éternel sans domicile fixe
A en mourir de chagrin
De ces nuits ont la belle étoile
Tel un sapin de Noël
Ma vie se dessèche sans fin

Afrique

La terre des peuples solidaires,
Solidaires dans l’incertitude,
Dans sa grande solitude,
Solitude au goût amer,

Elle se déchire par les guerres,
Elle se suicide toujours par la faim,
Ne Sachant quand y mettre fin,
L’humanité prend très peur,

Dans cette Afrique pleines de terreurs,
Un ainsi grand continent de la peur,
Ses quartiers sont dans la torpeur,
Ses rues ne sont que misères,

Elle étend ses mains vers le monde,
Mains cicatrisées et pleines de sang,
Telle une veuve meurtrie,
Elle reçoit toujours des miettes

Ses enfants s’exilent vers l’occident,
Fuyant ce continent de désespoir,
Humiliés pendant des siècles,
Ils sont incompris de passants.

Enfants soldats

I
Enfants adorant jouer au ballon
Ils aiment bien jouer
Dans leur univers de pardon
Ils ne connaissent que la joie

II
Parents les arrachant à la vie
Cupides et insatiables
Ils font d’eux une boucherie
Dans leur lutte implacable
III
De conquête de ce pouvoir
Un pouvoir assis sur le sang
Sans pour autant les émouvoir
Et le faisant d’un cœur conscient

IV
Conscient de détruire l’avenir
De leurs enfants dans cet horreur
Loin de vouloir les soutenir
Ils les éloignent du bonheur

V
Et les mères en sont agitées
Enfants criminels malgré eux
Ils n’arrivent plus à s’arrêter
Nos villages sont malheureux.

Clandestins

I
Désespérés du continent
Un continent de crise sans fin
Qui fait d’eux de si grand mécontent
Dans ce triste continent de faim

II
Ils partent vers cet Europe
Continent de leur futur bonheur
Qui décide de fermer ses portes
Exprimant sa terrible peur

III
En laissant tout derrière eux
Ils partent dans l’incertitude
Venant d’un monde de grande torpeur
Ils y vont avec promptitude

IV
Tels condamnés dans un couloir
Ce grand couloir triste de la mort
Ils acceptent le destin sans vouloir
Une acceptation de remords

V
Sort triste d’une Afrique
Qui voit ses enfants se dispersés
Echangeant un regard réciproque
Elle en est tout désabusée.

AU SUJET DE L’AUTEUR

 

p.jean-paul-kyungu-masangu.4Auteur est né le 12-01-1972 à Lubumbashi (république démocratique du Congo).de nationalité congolaise, il est marié et père de famille.

 

Licencié en droit de l’Université de Lubumbashi, la deuxième ville du pays, il a été fonctionnaire au ministère des affaires étrangères et coopération internationale et directeur général de la solidarité pour le progrès social de malemba-nkulu (asbl).

 

Il a travaillé à la commission électorale indépendante de son pays comme administrateur au centre local de compilation de buta lors des élections présidentielles et législatives ainsi que les provinciales en 2006.

 

Il a une grande passion pour l’écriture de poèmes et de romans, pour le cinéma et le sport.

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

Jean Paul Kyungu-Masangu se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels et de vous accueillir sur son site internet.

Adresse de courrier électronique

jdirecta@yahoo.f

TÉLÉCHARGER VOTRE EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE GRATUIT

Pour télécharger votre exemplaire numérique gratuit, cliquez sur l’un des deux logos ci dessous.

logo-pdf  logo-zip

► NOTE TRÈS IMPORTANTE : Il est strictement interdit d’offrir ce livre en téléchargement sur un autre site. Prière d’utiliser un lien vers cette page web.

One comment on “Sans domicile fixe, poésie, Jean Paul Kyungu-Masangu
  1. Salut Jean Paul Kyungu-Masangu je viens de recevoir votre fameux recueille poétique, c’est très intéressent.
    Je suis DR MEZZIANE ABDERRAHMANE enseignant à l’Université de BECHAR en ALGERIE je suis Ecrivain et traducteur.
    Voila je te propose la traduction en la version ARABE.
    sie: a-mezziane.fr.gd Email; a.meziane@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bienvenue

La Fondation littéraire Fleur de Lys est heureuse de vous accueillir dans sa Bibliothèque publique de livres numériques gratuits. Ce site est rattaché à celui de la Fondation littéraire Fleur de Lys.

MÉMOIRE GRATUIT

La Fondation littéraire Fleur de Lys dépose un mémoire au sujet de la Stratégie culturelle numérique

MÉMOIRE GRATUIT

La Fondation littéraire Fleur de Lys dépose un mémoire sous le titre «Comment soutenir les librairies indépendantes québécoises ?»

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :